Un historien français en conférence à l’UnB, pour aborder « Les crises des universités sur le mode néolibéral depuis les années 1980 »

JPEG
Photo : Isa Lima/UnB Agência

Le Professeur Christophe Charle (Photo), formé à l’Ecole Nationale Supérieur et ayant eu notamment pour maître Pierre Bourdieu, est actuellement Professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est également depuis 15 ans, directeur de l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC).

Lors du mois de juin, il a été invité par un ensemble d’universités fédérales brésiliennes (UFRGS, UFRJ e USP), afin d’effectuer une série de conférences au Brésil. Dans ce cadre, le Département de Sociologie de l’UnB l’a également convié le vendredi 12 juin, à participer à la 3ème session publique du programme « UnB Futuro ».

La conférence a eu lieu à partir de 10h15, au sein de la « Reitoria » de l’Université, en présence du Recteur Ivan Camargo, du Vice-Recteur Jaime Santana, ainsi que de Fernando Oliveira Paulino, de la Faculté de Communication, du Professeur Carlos Benedito Martins, de la Faculté de Sociologie et du Professeur émérite Isaac Roitman. Environ 80 étudiants ou membres du corps enseignant de l’UnB ont ainsi pu assister à l’événement. La conférence a été entièrement filmée par la chaîne universitaire UnBTV. L’Ambassade de France avait pour l’occasion, apporté son aide en finançant intégralement la traduction de la conférence du français vers le portugais.

Dans un premier temps, ce fut l’occasion pour l’historien de présenter l’évolution des universités, vers un nouvel arbitrage public/privé, ainsi que sous l’angle du nouveau modèle anglo-saxon qualifié de « Néolibéralisme universitaire ». Dans un deuxième temps, il s’est efforcé de présenter une analyse critique des interprétations dominantes sur le sujet. Il a ainsi pris le cas français où les deux visions s’affrontent : les universités et les grandes écoles, mais également présenté la question de la concurrence universitaire.

Suite à cette présentation, le Professeur Christophe Charle a pu répondre aux nombreuses questions de l’auditoire, concernant bien souvent le système universitaire brésilien et les différents modèles universitaires à l’étranger. L’échange a ainsi permis d’ouvrir le débat sur les solutions envisageables pour que le système universitaire réponde à ses engagements de formation et de recherche.

A noter, que le français fut également convié à participer au « séminaire de la sociologie », du 9 au 12 juin, toujours organisé par le département de Sociologie de l’UnB, en présentant deux autres conférences dont les thèmes étaient : « Elites et sciences sociales en France, histoire d’un divorce (1945-201…) » et « Les figures de l’intellectuel en France et en Europe depuis la fin du XIXe siècle ». La première conférence fut également traduite du français vers le portugais grâce au soutien de l’Ambassade de France au Brésil.

JPEG
JPEG
Photos : Gabriela Studart/UnB Agência

publié le 22/06/2015

haut de la page