Samuel Lefeuvre et Raphaëlle Latini

JPEG - 796.2 ko
Samuel Lefeuvre et Raphaëlle Latini_Accidens_Compagnie Entorse 3@Virginie Meigne

PRÉSENTATION DU SPECTACLE : « ACCIDENS (ce qui arrive) » (2010)

L’épure du plateau souligne en creux les deux éléments fondamentaux de cette pièce : la musique à l’omniprésence magnétique, créée en direct par les platines de Raphaëlle Latini, et le corps tourmenté, désarticulé, du danseur Samuel Lefeuvre.
Des sons industriels, métalliques, répétitifs, transpercent l’espace nimbé d’une lumière crépusculaire, ou soutiennent les moments d’obscurité totale. L’œil cherche le corps vêtu de blanc, dont les membres tentent de s’extraire du sol. Imperceptiblement, le danseur s’érige, maladroit, comme traversé d’ondes électriques, tel un robot déréglé. La fragile verticalité obtenue devient alors métaphore de la résilience, image incarnée de cette pulsion vitale qui anime les humains, qui les fait se relever, jusqu’au bout.

REPRÉSENTATIONS

Fortaleza
29/10
Teatro Dragão do Mar

Recife
Teatro Apolo
Festival Cena CumpliCidades
03/11 à 20h
http://cenacumplicidades.com

FICHE TECHNIQUE

Chorégraphie et interprétation : Samuel Lefeuvre
Création musicale et travail aux platines : Raphaëlle Latini
Création lumière : Nicolas Olivier assisté de Bruno Olivier
Régie lumière : Christian François
Scénographie : groupe Entorse
Administration, production et diffusion : Les indépendances

Ce projet bénéficie du soutien de la DRAC de Basse-Normandie, du Conseil Régional de Basse Normandie, du Conseil Général du Calvados et de la ville de Caen.
Avec le soutien de l’Institut français et la Région Basse Normandie
Soutien et accueil en résidence : Relais Culturel Régional du Pays de Falaise.
Ce spectacle bénéficie du soutien de la Charte de diffusion interrégionale ONDA, OARA, ODIA Normandie et Réseau en scène Languedoc-Roussillon et ARCADI

JPEG

BIOGRAPHIE DE LA COMPAGNIE « GROUPE ENTORSE »

Depuis la création du groupe Entorse, en 2007, Raphaëlle Latini et Samuel Lefeuvre ont mis en place une démarche expérimentale et vivante, aboutissant à la création de spectacles mettant en jeu une forte interaction entre chaque composant du spectacle. Si chaque œuvre a une dimension chorégraphique forte, menée par Samuel Lefeuvre et mettant souvent en jeu des états physiques extrêmes, elle repose de manière aussi importante sur le travail de création musicale de Raphaëlle Latini et depuis deux créations sur celui de Nicolas Olivier à la lumière.
Un travail collectif donc, nourri du regard de chacun sur la matière des autres. Performance, concert, installation, chaque spectacle se transforme au gré des influences des participants, et des différentes interactions possibles. Au delà du cadre créé par cette approche propre au groupe Entorse, un rapport à l’improvisation est fortement développé, afin de donner à chaque représentation un caractère unique, un enjeu direct, tant pour les interprètes que pour les spectateurs.

BIOGRAPHIE DE RAPHAELLE LATINI

Née à Caen en 1971, est une artiste protéiforme ; graphiste, vidéaste, scénographe, diplômée des Beaux-Arts de Caen, le corps et le mouvement se retrouvent toujours au centre de ses recherches. Dès 2004, elle crée le personnage de Madame Twill et met en place son identité graphique et sonore. Dj dans les bars-club parisiens. Son approche différente des platines et les matières sonores proposées l’embarquent autant dans les bars, les centre chorégraphiques Nationaux que lors d’atelier de danse contemporaine. Elle recentre son travail vers le spectacle vivant que ce soit en musique pour Plan de Vincent Dupont, en scénographie pour Borges vs Goya (Rodrigo Garcia) avec la cie Akté, ou en réalisant des modules (vidéo, musique, scénographie) pour des performances chorégraphiques : « Appartement 63 » (2005).
En 2007, elle fonde le Groupe ENTORSE, l’inaugure avec “Love Affair, green girl” (théâtre radiophonique) et entame une belle collaboration avec Samuel Lefeuvre dans “Accidens (ce qui arrive)” (2010), “[àut]“ (2012), “Haute résilience” (2013) et “Hantologie” (2014). Parallèlement, elle collabore à nouveau avec Vincent Dupont : “Incantus” (2007) et “Souffles” (2010). Crée les bandes son de “Neige” (2010) pour Michèle Anne De Mey/Charleroi danses – de “À Louer” (2011) , “Vader” (2014) et “Moeder“ (2016) de Peeping Tom - “The Missing Door”(2013) et “the Lost Room” (2015) en collaboration avec la Nederlands Dans Theater – ainsi que pour le Residenz theater dans “ The Land “ (2015)

BIOGRAPHIE DE SAMUEL LEFEUVRE

Né à Vire en 1981. Après une formation en danse à Caen et au CNDC d’Angers, il s’installe à Bruxelles où il travaille pour la compagnie Michèle Anne De Mey puis pour Les Ballets C. de la B. (Wolf d’Alain Platel et La Mancha, Patchagonia et Primero/Erscht de Lisi Estaras). C’est pendant la création de Wolf qu’il rencontre Franck Chartier et Gabriela Carrizo qui l’invitent à rejoindre le collectif Peeping Tom pour les créations Le Salon et Le Sous-Sol. Depuis 2007 il collabore avec la musicienne Raphaëlle Latini, avec lequel il a fondé le groupe ENTORSE. En parallèle avec son travail au sein du groupe, il collabore régulièrement avec la metteuse en scène Julie Bérès, crée son propre travail (le solo monoLOG, la soirée BOOTSTRAP II - rebaptisée l’évènement - au Théâtre de la Balsamine à Bruxelles en collaboration avec Florencia Demestri) et mène de nombreux cours et ateliers chorégraphiques (La Raffinerie/Bruxelles, Deltebre Dança/SP…). Il a récemment participé à la création cour d’honneur de Jérôme Bel, programmée au Festival d’Avignon en 2013.

+d’infos :

- www.groupentorse.com

- http://lesindependances.com/fr/artists/groupe-entorse

- https://www.facebook.com/groupe-ENTORSE-115220398629325

- https://www.facebook.com/Les-Ind%C3%A9pendances-266433296761459

publié le 12/10/2016

haut de la page