Le navire amphibie « Bahia », ancien « Siroco » rejoint la Marine brésilienne.

Le navire amphibie « Bahia », ancien « Siroco » rejoint la Marine brésilienne, symbole fort du partenariat stratégique franco-brésilien.

Ce mercredi 6 avril dans le port de Salvador (Etat de Bahia), en présence de Madame Dilma Rousseff, présidente du Brésil, l’Ambassadeur Laurent Bili a participé à la cérémonie de présentation officielle du navire amphibie « Bahia » aux autorités brésiliennes et de parrainage par l’Etat de Bahia.

Arrivé au Brésil le 3 avril après être passé sous-pavillon brésilien le 17 décembre 2015 à Toulon, cet imposant bâtiment de surface (168 m de long, 22 m de large, 12.000 T, 20.000 km de rayon d’action) entame une nouvelle vie sous les couleurs brésiliennes. Le navire est en effet entré en opérations en 1998 au sein de la Marine française sous le nom de « Siroco ».

L’application de la loi de programmation militaire de 2013 a conduit au format de trois navires amphibie (3 BPC type Mistral) en cohérence avec le contrat opérationnel des armées, et a entraîné la cession du Siroco.

Navire multitâche, il est capable d’embarquer des troupes, du matériel, des véhicules blindés, des hélicoptères mais aussi des embarcations pour des opérations de débarquement. Doté d’un complexe hospitalier de 500 m² et 49 lits, il peut être employé également pour des opérations humanitaires au bénéfice des populations civiles comme ce fut le cas au Timor Oriental en 1999, lors du tremblement de terre en Haïti en 2010 ou pour l’évacuation des ressortissants pendant la guerre au Liban en 2006.

Sous pavillon français jusqu’en juillet 2015, il a ainsi été employé sur différents théâtres et opérations. Ces deux dernières missions ont été l’opération de la lutte contre l’insécurité maritime dans le Golfe de Guinée et le commandement de l’opération de l’Union européenne « Atalanta », de lutte contre la piraterie en océan Indien.

L’acquisition du Siroco est un symbole de la vigueur du partenariat stratégique entre le Brésil et la France. Après une phase de formation et d’échange d’expérience entre marins brésiliens et français à Toulon, le bâtiment est passé sous pavillon brésilien et a donc rejoint sa nouvelle famille, celle de la Marine brésilienne sous le nom de Bahia.

La cérémonie du 6 avril a eu lieu sur le navire en présence des plus hautes autorités civiles et militaires du Brésil : la présidente Dilma Rousseff, le Ministre de la Défense, M. Aldo Rebelo, le Gouverneur de l’Etat de Bahia, M. Rui Costa, le Commandant de la Marine, l’Amiral d’escadre Eduardo Bacellar Leal Ferreira.

Avec cette acquisition, la Marine brésilienne se dote d’un navire récent, en excellent état et complètement opérationnel, dont l’efficacité sur toutes les mers a été prouvée. Polyvalent, il dispose d’un potentiel d’emploi important dans la durée pour une large gamme de missions.

Il offre ainsi au Brésil une nouvelle capacité de projection et de transport de troupe, de défense des intérêts économiques brésiliens dans l’Amazonie Bleue mais aussi de soutien humanitaire aux populations civiles en cas de catastrophe naturelle, grâce à son hôpital embarqué.

Pour mémoire, la France est le partenaire de la Marine brésilienne pour le développement et la réalisation de son programme PROSUB de construction de sous-marins.

JPEG - 95.4 ko
Dilma Rousseff, le Ministre de la Défense, le Gouverneur de Bahia e l’Ambassadeur Bili lors de la cérémonie
JPEG - 97.8 ko
Le « Bahia », ex-« Siroco », amarré dans le port de Salvador (BA)
JPEG - 107.2 ko
Capitaine de vaisseau Yannick Rest, attaché de défense et naval, Raphael Martin (DGA), le capitaine de vaisseau Serrão, commandant du Bahia et Olivier Dugast, attaché d’armement.

publié le 08/09/2016

haut de la page