La lutte contre les grands trafics est la mission prioritaire des attachés douaniers.

Celle-ci vise à la fois les trafics illicites (stupéfiants, contrebande de cigarettes, blanchiment d’argent, contrefaçons etc..) et la fraude économique et commerciale en lien avec l’Europe.

Dans ce cadre, les attachés douaniers exercent une mission permanente de recueil de renseignements et d’assistance aux services d’enquête en vue de déceler les divers trafics illicites. Ils assurent l’interface entre les services douaniers français et leurs homologues étrangers. A ce titre, ils travaillent en étroite relation avec la Direction Nationale du Renseignement et des Enquêtes Douanières (DNRED), le Service National de Douane Judiciaire (SNDJ) mais aussi TRACFIN (Cellule de Traque des Circuits Financiers Clandestins).

Le service des douanes françaises au Brésil maintient d’excellentes relations, sur ses domaines de compétence, avec les différentes directions des services de lutte contre la fraude qu’il s’agisse de la Receita Fédéral, de la Policia Federal, de services impliqués dans la surveillance des ports et aéroports développant, entre autres, des programmes de coopération et d’échange.

Dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite de produits stupéfiants, l’échange d’informations est permanent avec les institutions brésiliennes, particulièrement au niveau des ports et des aéroports.

Afin de mener à bien sa mission, la douane française accepte toute information relative au narcotrafic et à la contrebande en général. La personne désireuse d’offrir ce type d’information de façon confidentielle peut contacter le poste en précisant un nom et un numéro de téléphone au cas où il serait nécessaire d’obtenir plus de précisions et si cette information devait induire la remise d’une récompense financière que la douane française est légalement autorisée à payer à toute personne à l’origine d’un renseignement déterminant.

publié le 13/06/2016

haut de la page