Emmanuelle Huynh

JPEG - 14.4 Mo
Emmanuelle Huynh, Cribles @MarcDommage

PRÉSENTATION DU SPECTACLE : « CRIBLES (2009) »

Voit-on de la musique ou écoute-t-on de la danse ?

« Des enfants
De ce monde ou bien de l’autre
Chantaient de ces rondes
Aux paroles absurdes et lyriques
Qui sans doute sont les restes
Des plus anciens monuments
poétiques
De l’humanité́. »
Apollinaire

« Au début de ce travail, j’ai fait un pari poétique : regarder la ronde, forme simple du rituel, comme une situation qui active la remémoration de danses autant qu’elle est une possibilité́ d’inventer nos propres archives. À travers cette forme enfantine, archaïque, ressurgissent fêtes, sacres, danses nuptiales, guerrières, processions, trépignements, unissons. Nous y produisons nos récits d’aujourd’hui. Dans cette communauté́, la singularité́ surgit sans cesse, le « un » apparait dans son rapport dialogique et dynamique aux autres, tantôt initiateur, tantôt entrainé. Si cette communauté́ est indissociable des singularités qui la composent, elle est toujours plus que la somme de celles-ci. Le lien, l’attachement rendent visible ce qui se produit dans tout groupe : la relation de pouvoir, l’empêchement comme la solidarité́.
De dessous nos pieds, entre nos bras, s’écrit l’histoire au présent, entre jubilation et peur.

J’ai aimé découvrir la puissance de Persephassa de Xenakis et j’ai désiré́ la considérer comme un protagoniste de ce travail. Je ressens que sa construction en masses, blocs et pulsations en relais trouvent dans cette danse une actualisation visuelle et chorégraphique. L’architecture sonore et spatiale avec ses disséminations et les transformations de la ronde se répondent, se soutiennent réciproquement et se criblent entre elles. Voit-on de la musique ou écoute-t-on de la danse ? » Emmanuelle Huynh

REPRÉSENTATIONS :

Rio de Janeiro
Centro de Artes da Maré, Complexo da Maré
29/10/2016
(Retransmission de Cribles)

São Paulo
Sesc Santana
11 e 12 / 11

FICHE TECHNIQUE :
Pièce pour 10 à 11 danseurs
Chorégraphie : Emmanuelle Huynh
Musique Iannis Xenakis
Durée : 45mn

Production : compagnie MUA
Coproduction : Centre national de danse contemporaine Angers et festival Montpellier Danse 2009.
Cribles/Wild a été créé grâce au soutien du domaine départemental de Chamarande.
Création de Cribles les 22 et 23 juin 2009 au Théâtre Grammont / festival Montpellier Danse 09. Cribles / Wild est une re-création pour l’extérieur.

JPEG - 4.5 Mo
Emmanuelle Huynh, Cribles @MarcDommage

BIOGRAPHIE DE EMMANELLE HUYNH

Emmanuelle Huynh, danseuse, chorégraphe et enseignante a étudié la danse et la philosophie. Son travail explore la relation avec la littérature, la musique, la lumière et l’architecture. Elle crée Mùa (1994), A Vida Enorme (2002), Cribles (2009), TÔZAI !... (2014), etc.
De 2004 à 2012, elle a dirigé le Centre national de danse contemporaine Angers et y refonde l’Ecole en créant notamment la formation « Essais » qui dispensait un « master danse, création, performance ».
En février 2016, avec Jocelyn Cottencin, ils créent à Passerelle Centre d’art contemporain de Brest le projet A taxi driver, an architect and the High Line, un portrait de la ville de New York à travers son architecture, ses espaces, ses habitants, composé de films portraits et d’une performance.
Elle prépare actuellement une pièce à partir de Formation, l’oeuvre autobiographique de Pierre Guyotat.
Elle est Maître Assistant associée à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes.
(texte de Jocelyn Cottencin)

+ d’infos : http://www.ciemua.fr

publié le 29/09/2016

haut de la page