Cérémonie de décoration de Laurent Suaudeau, Caroline Putnoki, Luciano Almendary - São Paulo, 9 novembre 2016

Mesdames, messieurs,

Merci à tous d’être présent ce soir à l’Institut Laurent.

Ce soir la France souhaite exprimer sa reconnaissance à Caroline Putnoki, Luciano Almendary, et Laurent Suaudeau pour le formidable parcours professionnel qui les a conduit, chacun avec son génie personnel, à porter haut les couleurs de notre pays.

Chers Caroline, Luciano et Laurent,

Vos parcours, marqués par des engagements personnels et professionnels singuliers, ont tous un point commun qui n’aura échappé à personne : l’amour pour la gastronomie.

La gastronomie française, bien entendu, mais aussi et surtout la gastronomie comme un art, une passion, une façon de concevoir le rapport au monde et aux autres. La gastronomie comme terrain de partage et d’échange, en particulier avec nos amis brésiliens.

Un amour pour la gastronomie qui repose aussi sur quelques valeurs fondamentales. Je n’en citerai que quelques-unes :

- La générosité, tout d’abord, car pour citer Paul Bocuse : “Il n’y a pas de bonne cuisine si au départ elle n’est pas faite par amitié pour celui ou celle à qui elle est destinée.”

- La solidarité, ensuite, que l’ouverture de l’Institut Laurent, dont vous parlerez plus amplement cher Laurent, symbolise ce soir.

- Le travail et la ténacité, pour mener à bien vos projets, que ce soit dans la restauration, ou l’importation et la promotion de produits gastronomiques.

- Et le talent, enfin, qui vous caractérise tous. Un talent que nous souhaitons à nouveau mobiliser pour assurer le succès de la 3ème édition de Goût de France, le 21 mars prochain, et promouvoir ainsi les expériences culinaires croisées entre la France et de nombreux pays, dont le Brésil.

J’espère que nous pourrons comptez également sur l’appui des restaurateurs et amoureux de la gastronomie présents ici ce soir.

Mesdames et Messieurs,

Conformément aux usages, je vais maintenant m’adresser à chacun des récipiendaires successivement.

Chère Caroline (Putnoki),

Vous êtes originaire de Guyane française où vous avez passé votre enfance et votre jeunesse.

Vous partez ensuite pour Bordeaux où naitrons votre amour pour le tourisme, le vin et l’art de vivre à la française, et où vous commencerez des études de tourisme que vous poursuivrez à Angers puis au Canada.

C’est aussi au Canada en 1998 que débutera votre carrière professionnelle qui vous conduira à devenir, en 2008, Directrice de la Maison de la France.

Chère Caroline,

C’est en 2010 que vous arrivez au Brésil, où vous fondez votre agence Cap Amazon Tropical Marketing qui promeut l’art de vivre à la française, que ce soit dans le tourisme ou la gastronomie.

Vous représentez également la Sopexa pour laquelle vous avez mené de nombreuses campagnes de promotion des produits français, mais aussi de mener des campagnes plus génériques autour de la culture gastronomique française, comme l’Apéritif à la française par exemple.

Permettez-moi enfin de vous féliciter pour votre engagement comme Conseillère du Commerce Extérieur de la France.

Madame Putnoki, chère Caroline

Pour votre action en faveur de la promotion de l’art de vivre à la française, et de la gastronomie française au Brésil,

Au nom du Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, nous vous faisons Chevalier de l’Ordre du Mérite Agricole.

Cher Luciano (Almendary),

D’origine égyptienne, vous êtes arrivés au Brésil à l’âge de 6 ans. Vous vous formez en ingénierie mais vous témoignez d’un goût précoce pour la cuisine et la gastronomie qui vous conduira très tôt à contribuer dans des revues spécialisées, et à créer des recettes dont certaines seront récompensées.

Vous fonderez en 1993 une entreprise d’importations Emporio Santa Maria qui sera responsable des premières importations de vins et fromages français au Brésil, et qui lancera un nouveau modèle pour les épiceries fines de São Paulo, avec un service personnalisé et des produits gourmets.

En 1996, vous créez Allfood, dont vous êtes actuellement le Président Directeur Général. Allfood compte désormais plus de 300 références dans son catalogue et 50 marques partenaires, dont de nombreuses marques françaises populaires et réputées.

Au-delà de la diffusion des produits, vous avez largement contribué à la diffusion de la culture gastronomique française au Brésil à travers les formations que vous avez mis en place sur des produits comme le vin et les fromages.

Vous êtes par ailleurs un des membres les plus actifs du Club agroalimentaire de la France au Brésil et un partenaire de premier plan des évènements de l’Ambassade, ce pour quoi je vous remercie personnellement.

Monsieur Almendary, Cher Luciano,

Pour votre travail en faveur de la diffusion de la gastronomie et des produits français au Brésil, pour les liens que vous créez entre la France et le Brésil,
Au nom du Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, nous vous faisons Chevalier de l’Ordre du Mérite Agricole.

Cher Laurent (Suaudeau),

Vous êtes né à Cholet, dans l’Ouest de la France. Si certains dans votre entourage ont choisi le football pour exprimer leur talent (NB : son oncle, Jean-Claude Suaudeau), vous avez quant à vous démontré dès votre plus jeune âge un goût et un talent particulier pour la cuisine.

Après un apprentissage auprès des plus grands chefs français, dont Michel Guérard, Jean Ramet et le très renommé Paul Bocuse, vous prenez les rênes en 1979 d’une des cuisines les plus prestigieuses à Rio de Janeiro, celle de l’hôtel Le Méridien.

C’est là que votre épopée brésilienne commence puis se poursuit avec l’ouverture de votre propre restaurant O Laurent en 1986 à Rio d’abord, puis en 1990 à São Paulo. Vos créations sont remarquées et votre talent se déploie dans tout le monde gastronomique brésilien.

Ce talent ne passera pas inaperçu, et la France vous témoignera sa reconnaissance en vous octroyant les décorations de Chevalier puis d’Officier du Mérite Agricole en 1997 et en 2006.

La création de l’Ecole d’Art Culinaire Laurent en 2000 vous permet de transmettre votre savoir-faire et votre passion à travers la formation de cuisiniers brésiliens.

Vous avez également participé au lancement de l’Association des chefs brésiliens en 1995, et vous êtes toujours présent dès qu’il s’agit de promouvoir ou de défendre le patrimoine gastronomique.

Ce soir, nous célébrons une autre de vos réalisations qui consacre ce désir de transmettre, qui vous caractérise et qui vous honore. Ainsi, l’ouverture de l’Institut Laurent donne la chance à des jeunes issus de milieux défavorisés, de se former et d’entamer une carrière professionnelle dans le milieu de la cuisine et de la gastronomie. Vous allez nous en reparler.

Cher Laurent Suaudeau,

En reconnaissance de votre parcours professionnel et humain, pour votre engagement personnel en faveur de l’intégration sociale de jeunes issus de milieux défavorisés, et pour les valeurs de la République que vous honorez dans vos réalisations,

Au nom du Président de la République et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous faisons chevalier de la Légion d’honneur.

publié le 16/11/2016

haut de la page