Le saviez-vous ?

GIF

La France à la quatrième place du classement mondial des e-gouvernements et en tête des pays européens

Rapport "United Nations e-Government survey 2014" du 2 septembre 2014

"Rendu public le 2 septembre 2014, le rapport ( « United Nations e-Government survey 2014 » ) évalue le développement de la gouvernance en ligne dans les 193 États membres de l’organisation des Nations unies et propose un classement global (« e-governement developement index ») qui couvre trois indices clés : les services en ligne, les infrastructures de télécommunication et le capital humain.

7e lors de la première édition du rapport, 6e en 2012, la France continue sa progression et se positionne désormais au 4e rang mondial du classement « e-gouvernement » réalisé tous les deux ans depuis 2003 par le département des affaires économiques et sociales de l’ONU.

La France est le premier pays européen classé devant les Pays Bas (5e au général), le Royaume-Uni (8e) et la Finlande (10e).

La France occupe cette année la première place mondiale dans les services publics en ligne (« Online Service Index »). La France se distingue notamment “par les actions menées pour améliorer leur qualité, intégrer les sites gouvernementaux et encourager la consultation des citoyens”, détaille l’étude, qui cite l’exemple du portail Service-public.fr.

L’ONU salue l’action française en termes de développement des logiciels libres. Elle cite la circulaire du Premier ministre de 2012 destinée à étendre leur utilisation dans les administrations. Une politique qui, tout en diminuant les dépenses liées aux nouvelles technologies, a permis d’“encourager l’innovation et l’engagement d’autres acteurs, tels que les autorités locales ou les communautés de développeurs, dans la coproduction de services en ligne”, souligne l’étude.

La France figure également parmi les pays ayant obtenu les meilleurs scores en matière d’ouverture et de réutilisation des données publiques (« Open Data »). Le rapport évoque la création en France de la mission « Etalab », “entité spécifique placée sous l’autorité de l’exécutif”.

La France se positionne parmi les 20 pays ayant obtenu les scores les plus élevés en « capital humain », d’après l’indice utilisé par les Nations unies (l’indice tient compte du niveau d’alphabétisation, du taux de scolarisation et du nombre d’années de formation).

Pour les infrastructures, la France continue de dépasser les niveaux mondiaux : le pourcentage d’individus utilisant Internet se maintient à 83%. Les réseaux sociaux sont aussi étudiés par les rapporteurs : le site français « Copains d’avant » est répertorié parmi les plus populaires."

publié le 03/10/2014

haut de la page